Historique

Notre historique

En 1984, à la suite d’une conférence donnée par Anne Ancelin-Schutzenberger, un groupe de psychothérapeutes bruxellois décida de fonder l’association « Cancer et Psychologie » afin de répondre aux difficultés et aux bouleversements vécus par les malades, en mettant en place une permanence téléphonique et la possibilité d’entretiens.

Plus tard, des demandes de soignants et de bénévoles arrivèrent à l’association : eux-mêmes étaient confrontés à leurs propres émotions et malaises dans leur pratique professionnelle. Suite à cela, nous avons mis en place des modules de formation et des supervisions centrés sur l’implication personnelle des accompagnants dans la relation avec les patients, face aux deuils, aux limites et aux échecs.

Depuis 1997, nous avons voulu donner la parole aux enfants des patients. Afin de permettre un dialogue à propos de la maladie et favoriser l’expression des émotions, nous avons créé les « Espace-Enfants/Adolescents » à l’hôpital, lieux d’accueil pour les enfants, les adolescents d’un proche hospitalisé et leur famille.

Lorsque les traitements sont terminés, vient le temps de se retrouver et de revenir à des perspectives d’avenir et à un mode de vie quotidien, souvent différents. Nous nous sommes rendu compte que ce temps est délicat et perturbant pour les patients qui peuvent se sentir « lâchés » par l’arrêt des prises en charge médicales et hospitalières. Les examens de contrôle réguliers suscitent souvent questions et inquiétudes.

Enfin, il y a des personnes qui ne guérissent pas et qui, à un moment, s’acheminent vers la mort. Cancer & Psychologie peut les soutenir, eux et leurs proches, dans leur parcours palliatif. Un « Groupe de parole pour personnes en deuil » a également vu le jour pour les adultes ayant perdu un proche.

Pour les enfants et les adolescents endeuillés, quelles que soient les circonstances du décès, nous avons mis en place des ateliers appelés « Espace-Papillon » afin de leur permettre d’élaborer par des médias créatifs leur vécu et leurs émotions, entourés d’autres enfants vivant des situations similaires