Notre identité

Accueil / Mieux nous connaître / Notre identité

Notre identité

Nos convictions
Nous avons la conviction que les personnes confrontées à la maladie grave ou au deuil peuvent être aidées grâce à un accompagnement psychologique professionnel et animé des valeurs qui sont les nôtres.

Nous croyons que les personnes touchées par la maladie ou le deuil ne sont pas seulement les malades eux-mêmes mais aussi les membres de leur famille, les soignants et les aidants proches.

Nous croyons profondément que face à la maladie grave, un être humain, quel que soit son âge, doit pouvoir être entendu et rejoint là où il est, dans ce qui se passe, comme il parle, sans vouloir intervenir, l’orienter, l’étiqueter. Nous voulons avoir un respect fondamental du rythme, du temps et du cheminement propre à la personne qui peut éprouver, ressentir, se défendre, se situer d’une manière qui lui est propre. Là est le fondement d’une ouverture, d’un changement dont elle a l’appropriation entière.

Nous croyons que certaines catégories de personnes sont encore trop peu aidées dans notre société et nous voulons jouer un rôle de pionnier dans la conception et la mise en place des réponses à leurs besoins.

Enfin, nous croyons à la force d’un réseau de professionnels qui ne se retrouvent pas seuls face à des tendances dominantes ou à des défis innovateurs mais peuvent compter sur des pairs engagés dans le même combat et motivés par les mêmes valeurs.

Notre vision
Nous vivons dans une société qui préfère ne pas voir la souffrance morale des personnes gravement malades ou endeuillées. Leur souffrance doit rester écartée, non dite et, si elle éclate malgré tout, le comportement jugé normal est de faire en sorte que cette souffrance soit traversée le plus vite possible.

Notre société n’organise également que peu de prévention par rapport aux conséquences de la souffrance causée par une maladie grave ou un deuil. On assiste à une annulation, à une non acceptation qui font que cette souffrance s’enkyste. L’accent est plutôt mis généralement sur le traitement de la souffrance physique aigüe qui, lorsqu’elle apparaît, est combattue avec des moyens techniques appropriés.  Mais la prouesse médicale ou chirurgicale peut être valorisée au détriment d’une prise en considération globale de la souffrance aussi bien mentale que physique.

Nous observons un manque de lieux et de moyens en vue de permettre à ceux qui sont touchés par la maladie grave ou le deuil, de venir déposer leur demande et de recevoir une aide qui les rejoigne.

Nous voulons voir une réorientation des priorités politiques qui permettrait d’ailleurs sans doute d’éviter bien des maladies aigües traitées plus tard à grand frais.

Notre mission
Pour favoriser cette évolution, nous voulons continuer à développer des démarches pionnières et exemplaires qui

  • fassent évoluer l’approche personnelle et relationnelle de l’accompagnement du deuil et de la maladie grave, cherchant ainsi à préserver les particularités des sujets humains dans une société visant au contraire la transformation de l’individu à partir de l’adaptation ;
  • favorisent une approche aussi bien individualisée que familiale de la maladie grave et de la fin de vie et la proposent en complémentarité et avec ouverture à d’autres approches apportées au malade ;
  • développent davantage les axes de prévention dans les écoles, les lieux de l’enfance et des parents, les maisons médicales… ;
  • associent les soignants qui sont les meilleures courroies de transmission de nos projets auprès des patients ;
  • soient visibles non seulement sur le terrain mais aussi dans des journées d’étude, des colloques, des congrès, des publications et à travers des contacts avec différents réseaux, de façon à accroître les chances de diffusion de notre vision.
Notre spécificité
Nos atouts résultent d’un faisceau de paramètres tels que notre histoire, notre expérience, notre capacité d’adaptation rapide et de créativité, notre diversité d’implantations et bien entendu notre réseau de psychologues compétents, en réflexion clinique et en supervision permanentes.

Notre force plus particulière consiste peut-être dans le fait que nos psychologues travaillent généralement aussi dans d’autres milieux et d’autres projets que les nôtres. Notre philosophie, nos valeurs et nos idées pionnières percolent dès lors naturellement dans les réseaux de soins traditionnels.

Cette percolation facilite le retrait de notre association de ses expériences pionnières dès que celles ci se généralisent, deviennent communément admises et sont financées de façon structurelle.

Par ailleurs, notre retrait systématique et notre absence de volonté concurrentielle dans les secteurs où nous ne jouons plus un rôle de pionnier nous fait considérer comme des partenaires avec qui la relation ne peut être que gagnant-gagnant, c’est-à-dire où tout le monde s’y retrouve.

Nos valeurs
Nous attachons une grande importance

  • à une ouverture d’esprit maximale et une attitude de veille permanente de façon à s’imprégner des réflexions et de la critique constructive d’autres démarches et à se nourrir de leurs apports tout en soutenant les fondements et les références de nos projets;
  • à une implication importante de chacun des membres de l’association qui induit dans son chef une écoute et des réponses les plus adéquates pour maintenir ou développer cette motivation essentielle ;
  • à la considération pour les partenaires tant institutionnels qu’individuels avec lesquels nous sommes ou serons amenés à travailler. Cette ouverture d’esprit entraîne la réciproque, à savoir que les partenaires font confiance à notre association sur base de son histoire, son expérience, ses références et valeurs fondamentales ;
  • au respect de la personne comme actrice à part entière de ses choix, de ses orientations quelles que soient ses fragilités passagères ou durables ou encore celles qui l’englobent dans un système, un environnement propre et unique. C’est donc accepter pleinement et sans jugement la vulnérabilité et la singularité de chaque sujet qui peut se situer, avancer, humaniser ce qu’il vit à partir d’une rencontre particulière avec un accompagnant présent et écoutant dans le respect des mouvements vivants, incertains, révoltés, angoissés de l’autre sans avoir de projet pour lui. L’émergence de la parole dans ce processus donne du sens et trace un chemin spécifique porteur pour chaque personne concernée (patient, proche, soignant…) ;
  • à l’égalité et à la valeur des êtres humains quels que soient leur situation, leur statut, leur rôle dans la relation vécue ;
  • à l’humanité et à la solidarité parce que chacun est être de chair et de parole, touché et atteint lorsqu’il est confronté à la maladie grave et/ou au deuil : là est le fondement existentiel d’une solidarité liante et dialoguée.
Nos ambitions
  • Les demandeurs d’accompagnement auront intégré qu’il existe d’autres approches du deuil, de la fin de vie et de la maladie grave qui les respectent comme sujets de leur histoire.
  • Les opérateurs du secteur auront le réflexe et la volonté, sur base du sens de notre travail, de s’adresser naturellement à Cancer et Psychologie pour initier de nouvelles pratiques.
  • Nous serons reconnus plus clairement, notamment à travers une présence plus importante dans les revues scientifiques/médicales ou dans certains événements, comme compétents en Belgique et à l’étranger et sollicités régulièrement dans le domaine des formations, supervisions et animations d’espaces.
  • Nos projets auront pu essaimer sur base de nos références et valeurs.
  • Nous aurons pu développer d’autres réponses pionnières et mieux couvrir les besoins/demandes de différents secteurs (personnes âgées, personnes marginalisées, personnes handicapées…).
  • Les lieux de formation des psychologues, des médecins, des infirmières… (baccalauréat, maîtrise, troisième cycle, psycho-oncologie etc.) nous associeront comme référence clinique compétente et comme formateurs expérimentés.